Category Archives: Uncategorized

Chorale Croc’Notes J-7

By | Uncategorized | No Comments

Bonjour à tous…

Plus qu’une semaine avant le concert de la chorale Croc’Notes de Ciney le dimanche 22 avril prochain à 15h !

Au programme: Manhattan-Kaboul (Renaud)Chorale stylisée ; Qui a tué grand-Maman ? (Michel POLNAREFF) ; Mentir (MAURANE) ; Que serais-je sans toi ? (Jean FERRAT) ; La Bohème (AZNAVOUR) ; Derrière les mots (SOUCHON/VOULZY) ; Prendre racine (CALOGERO) ; Les rêves sont en nous (Pierre RAPSAT) ; J’envoie valser (ZAZIE) ; Chante comme si tu devais mourir demain (FUGAIN) ; Le rêve du pêcheur (SOUCHON/VOULZY) ; Les yeux d’Émilie – (DELANOE) ; C’était bien (BOURVIL) ; Madeleine (BREL) ; Au train où vont les choses (MORGAN) ; Poulailler song – (SOUCHON/VOULZY) ; La java de Broadway (SARDOU) ; Chic planète (L’AFFAIRE LUIS TRIO) ; Les filles du bord de mer (ADAMO) ; Tournent les violons (GOLDMAN) ; Ensemble (RAPSAT).

Nous espérons vous retrouver nombreux pour ce tour de chants qui s’annonce vivant et pétillant !

Bonne semaine à toutes et à tous !!!

Chansons françaises par la chorale Croc’Notes

By | Uncategorized | No Comments

2017_Juin_13_DSC_0531_15438_Bonjour à toutes et à tous,

Nous recevrons la chorale Croc’Notes de Ciney le dimanche 22 avril 2018 à 15h pour un voyage à travers la chanson française avec entre autres des airs de Renaud, Souchon, Goldman, Fugain, Brel, Aznavour, Calogero, Zazie, etc… Nous vous invitons à venir partager avec nous le dynamisme et la joie de ces choristes passionnés.

Concert de l’ensemble baroque « Les Corybantes »

By | Uncategorized | No Comments

Corybantes 2017Après une pause de quelques semaines au creux de l’hiver, nous reprendrons le cours de notre saison musicale le dimanche 4 mars 2018 à 15h en l’église de Messancy. Pour ce troisième concert 2018-2019, nous accueillerons l’ensemble baroque de Longwy « Les Corybantes » qui nous proposera un programme autour de cantates et sonates… de BACH à TELEMANN… Ces 4 musiciens professionnels passionnés par leur métier vous offriront un très beau moment musical qui, nous en sommes certains, réchauffera les cœurs en cette fin d’hiver! Au programme :
– Sonate en trio pour 2 flûtes et basse continue d’après BWV 1039 en Sib M – Bach
– Sonate en trio pour 2 flutes Do M – Telemann
– Cantate Ach, Seele, Hungre, dürste, lechze – Telemann
– Cantate Gott weiss, ich bin von Seufzen müde – Telemann
– Cantate Ach Herr, strafe mich nicht – Telemann

Hommage à Pierre Pincemaille

By | Uncategorized | No Comments

Pierre PincemailleDurant ces cinq dernières années, nous avons perdu plusieurs grandes personnalités de la musique d’orgue du XXème siècle: Marie-Claire Alain, André Isoir, Michel Chapuis et le 12 janvier dernier Pierre Pincemaille. Toutes ces personnalités exceptionnelles auront su apporter beauté et lumière au service de la musique et plus particulièrement de leur instrument : l’orgue.

Loin de moi l’idée de disserter sur un homme que je ne connaissais pas personnellement et qui possédait des compétences musicales dont je ne disposerai jamais ; je tiens simplement à rendre hommage à un musicien ô combien talentueux que j’ai eu le plaisir et l’honneur d’entendre et de rencontrer brièvement.

Né à Paris, le 8 décembre 1956, dans une famille mélomane, Pierre Pincemaille commence le piano en 1965. C’est à l’initiative de son oncle qu’il découvre l’orgue à l’été 1968, le coup de foudre fut immédiat. Dès 1970, il est admis au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, en solfège spécialisé, avant d’entrer, quatre ans plus tard, dans la classe d’orgue de Rolande Falcinelli. Il obtiendra cinq premiers prix – harmonie, contrepoint, fugue, orgue et improvisation –, avant de remporter cinq premiers grands prix aux concours internationaux d’orgue de Lyon (1978), Beauvais (1987), Strasbourg (1989), Montbrison (1989) et Chartres (1990).

Reconnu à travers le monde pour ses talents d’interprète et d’improvisateur, Pierre Pincemaille possédait une virtuosité « diabolique », il avait aussi le secret de registrations originales qui témoignaient de son imagination sonore et était un maître incontesté en matière d’improvisation. « Qui n’a pas entendu ne serait-ce qu’une fois Pierre Pincemaille improviser ne peut vraiment comprendre ce qu’est un improvisateur : une aisance technique quasi diabolique, une imagination débordante et un prodigieux métier »…(extrait de l’Orgue Normand). Le 29 novembre 1987, en la basilique Saint-Denis de Paris, il donna son premier concert en tant que titulaire à la prestigieuse tribune de la basilique cathédrale des rois de France, poste qu’il conservera durant trois décennies. Avec son épouse Anne-France, ils auront donné sans relâche leur temps et leur énergie au service des offices de la basilique avec pour seul objectif d’offrir à l’assemblée beauté et spiritualité.

Pierre Pincemaille était « un homme passionné, excessif en toutes choses, généreux, exigeant, engagé, dérangeant souvent… » (Anne-France Pincemaille 12-01-2018). Il n’aura peut être pas toujours fait l’unanimité mais il aura laissé à toutes et à tous une profonde et forte impression.

Pierre Pincemaille avait eu l’honneur et le plaisir de côtoyer en son temps le grand Pierre Cocherau, titulaire des grandes orgues de la cathédrale Notre-Dame de Paris de 1955 à 1984. Bien qu’il n’eut jamais été son élève, Pierre Pincemaille avait pour le maître une admiration sans bornes. Il passa des heures à écouter et analyser les improvisations de Pierre Cochereau afin d’en saisir l’essence même et de se familiariser ainsi à son art. Il aura par la suite le désir profond de « reproduire dans “sa” cathédrale de Saint Denis ce qu’il avait connu à Notre-Dame avec le grand Pierre Cochereau », écrit encore Anne-France Pincemaille. En matière d’improvisation, il était ainsi à mon sens et à ma sensibilité le digne fils spirituel de Pierre Cochereau.

A l’été 2015, voulant saluer une connaissance, Stéphane Mottoul, qui venait de remporter le 1er prix d’improvisation du concours international d’orgue de Dudelange , j’ai entendu Pierre Pincemaille en concert pour la première et la dernière fois de ma vie le samedi 29 août 2015. Il était alors président du jury avec Bernhard Haas et proposait un concert d’improvisation en clôture du festival. Il improvisa sur 3 thèmes successifs en se servant des thèmes proposés par lui-même aux candidats du concours d’improvisation. En premier, il improvisa dans le style de Johann Sebastian Bach une «Partita» sur le choral «Nun danket alle Gott» avec successivement: l’harmonisation du choral – «Ricercare» à 5 voix – variation «figurée» – variation en trio – variation «ornée» – variation «fuguée». En second il improvisa un «Allegro symphonique» sur deux thèmes ; et pour terminer il improvisa un «Noël et Variations». Je suis sorti bouleversé de ce concert que le maître avait su magnifier de sa grandeur musicale. Après le concert, un verre était organisé, j’ai ainsi pu brièvement saluer le maître qui, malgré les prémices de sa maladie, n’avait rien perdu de son panache. Ils s’en allèrent discuter avec Stéphane et je retournai chez moi la tête remplie d’émotions et de respect pour cet immense musicien.

Pour terminer, je reprendrai avec respect les mots que Pierre Pincemaille écrivait lui-même en hommage à Pierre Cocherau en septembre 1992 dans le coffret « Pierre Cochereau, L’organiste de Notre-Dame ». Je ne sais pas s’il aurait aimé la comparaison mais les mots sonnent tout aussi juste d’un Pierre à l’autre! Il vous suffira de changer seulement quelques mots (nom de famille, âge et cathédrale) mais le texte conserve tout son sens :

« L’enchanteur disparu, il serait aussi inepte que vain de pleurnicher sur l’âge scandaleusement prématuré que choisit le Destin pour le ravir à notre affection. On aura garde de ne point oublier l’activité inouïe développée par cet homme prodigieux: Pierre Cochereau aura toujours vécu « à 200 à l’heure » et, s’il est vrai que l’âge de cinquante-neuf ans est arithmétiquement jeune, celui qui demeurera toujours dans nos cœurs l’Organiste de Notre-Dame nous a légué une magnifique leçon de vie, ayant doté la sienne d’un contenu que bien des centenaires seraient en droit de lui envier. »

Merci Maître pour votre musique ! Avec mon respect…
Olivier Toussaint

Bonne et heureuse année 2018

By | Uncategorized | No Comments

Une année vient de s’écouler… Une autre frappe à la porte avec ses lendemains à découvrir ! Toute l’équipe de notre ASBL vous présente ses plus chaleureux vœux. Que cette nouvelle année soit pleine de sérénité, de paix, de santé, de petits plaisirs et de grandes joies…Et que votre bonheur soit durable. Que 2018 soit, pour vous et vos proches, comme un feu d’artifice, plein de moments forts et brillants ; comme un concert de musique, débordant d’émotions et de bonnes surprises…images.php

Concert Chorale Beynert – dimanche 12 novembre 2017

By | Uncategorized | No Comments

Sous la direction de François Levaque, la chorale du Beynert d’Arlon chantera les couleurs du baroque Beynert Arlonen mettant à l’honneur des compositeurs allemands (J.S. Bach et J. Pachelbel), italiens (Scarlatti et Lotti), anglais (H. Purcell et Haendel, devenu sujet anglais en 1726) et français (Rameau et de Boismortier). Vous entendrez des œuvres connues comme la célèbre Sarabande de Haendel dans une adaptation pour 3 voix mixtes, le Magnificat en ré de Pachelbel, des chorals de Bach, le très beau « Exultate Deo » de Scarlatti mais aussi d’autres chants à découvrir. La chorale sera accompagnée à l’orgue par Bérenger Goffette.

Photos du concert d’ouverture en ligne !

By | Uncategorized | No Comments

Bonjour à toutes et à tous,

Les photos du concert d’ouverture de notre saison 2017-2018 sont en ligne sous l’onglet « Galerie ».

Nous remercions chaleureusement les deux jeunes et talentueuses artistes Chanel Perdichizzi et Alice Sinacori pour cet exceptionnel moment musical passé en leur compagnie.

Bonne semaine

Programme du récital de harpe

By | Uncategorized | No Comments

Bonjour,

chanel et AliceA une semaine du récital de harpe de Chanel Perdichizzi, nous avons le plaisir de vous communiquer le programme de ce concert. Chanel sera accompagnée de la jeune violoniste Alice Sinacori. Elles vous interpréteront des œuvres pour harpe solo : Valse opus 73 de Joseph Jongen, Sonate Opus 34 – Rondeau de Jan Ladislav Dussek, une Méditation (Extrait des avant-dernières pensées) et la Gnossienne n°5 d’Erik Satie, Viejo Zortzico de Jesus Guridi ; mais également des œuvres pour harpe et violon : Fantaisie Opus 124 de Camille Saint-Saëns et les danses populaires roumaines de Bela Bartok.

Bonne semaine et à dimanche prochain!

Plus que 2 semaines !!!

By | Uncategorized | No Comments

DSC_4858Bonjour à tous…

Plus que 2 semaines avant le concert d’ouverture de la saison culturelle 2017-2018 !!!

Comme annoncé, nous aurons le plaisir de recevoir la jeune harpiste Chanel Perdichizzi, finaliste du concours Prodiges 2016 sur France 2. Les préventes pour ce premier concert de la saison 2017-2018 sont toujours disponibles à la vente dans les lieux habituels ou par virement bancaire (voir onglet agenda).

Au plaisir de vous retrouver dans 2 semaines !

Ouverture des préventes du premier concert !

By | Uncategorized | No Comments

Chanel PerdichizziBonjour à toutes et à tous,

Pour rappel, le dimanche 1er octobre 2017 à 15h, nous aurons le plaisir de recevoir la jeune harpiste Chanel Perdichizzi, finaliste du concours Prodiges 2016 sur France 2.

Les préventes pour ce premier concert de la saison 2017-2018 sont disponibles dès à présent à la vente dans les lieux habituels ou par virement bancaire (voir onglet « agenda » du site).

Nous vous rappelons également que si vous désirez réserver vos places dans l’église, en plus de votre prévente, il vous faut contacter notre secrétariat par mail ou par téléphone: info@orgues-messancy.be ou 0032 / (0)470 89 34 63.

Au plaisir de vous retrouver à ce concert!